Actualités

28 Août 2017

La rénovation de trois casernes de pompiers

La rénovation de trois casernes de pompiers
Le projet concerne la rénovation lourde et la réalisation de travaux d'extension de 3 casernes de la région liégeoise : Grâce-Hollogne, Ans et Grivegnée. Seuls les murs et les plafonds de départ ont été conservés.

Lorsque Batitec a ouvert le chantier, les casernes étaient toujours en activité. Et lorsque l'une était en travaux, les deux autres devaient être 100% opérationnelles. Les phases se sont donc succédées en cascade, laissant un mois aux hommes du feu pour quitter un site et se réinstaller dans une toute nouvelle caserne rénovée par nos équipes.

Au total, les équipes disposaient de 4 mois par caserne pour tout faire : démolir, faire le gros œuvre, réaliser toutes les techniques spéciales intégrées…

Le chantier combinait plusieurs difficultés majeures : le respect des délais, la coordination de nombreux corps de métiers et les exigences techniques des cassettes de parement extérieur. Un défi que Batitec a relevé avec succès pour le compte de l'Atelier d'Architecture Emmanuel Grandmaison (AAEG).

 
Coordination des corps de métier

Si tous les travaux ont été réalisés par Batitec, ainsi que la toiture métallique, les charpentes et les abords, par contre les techniques spéciales, la menuiserie intérieure, les revêtements de sol et faux-plafonds ont été confiés à plusieurs sous-traitants. Le défi est alors de coordonner tous les corps de métier d'un tel chantier en quatre mois.

Pour mieux comprendre le défi relevé par Batitec, il y a, par exemple, par caserne, trois types de revêtement de sol : du carrelage (bureaux et locaux de vie), du lino (locaux de nuit et salle de sport) et de la résine pour les locaux techniques. En chauffage, chaque local est équipé du système le plus adéquat : aérothermes gaz, chauffage à condensation… Sans oublier que chaque chambre est équipée d'une clim individuelle.

Des panneaux photovoltaïques ont été installés pour alimenter les pompes à chaleur et des panneaux solaires pour alimenter le bâtiment en eau chaude.

En électricité, tous les contrôles d'accès sont centralisés à partir de la caserne de la rue Ransonnet, à Liège. C'est une installation assez complexe, mais qui permet de pouvoir ouvrir et fermer toutes les portes à distance.

Pour chacun de ces aspects du chantier, AAEG a fait appel à des spécialistes et Batitec a joué les chefs d'orchestre, veillant au respect d'un planning serré.

Précisons encore que Batitec a pris en charge l'aménagement des parkings, des voies d'accès, des clôtures, du système de récupération des eaux de pluie pour le nettoyage du matériel…