Actualités

4 Décembre 2017

Meusinvest: un challenge au coeur de la ville de Liège pour la société générale de construction Batitec.

Meusinvest: un challenge au coeur de la ville de Liège pour la société générale de construction Batitec.
Meusinvest, qui se définit comme l’intermédiaire expert de soutien financier aux projets d’intérêt régional, vient de profiter de changements architecturaux conséquents et innovants dans le but d’étendre ses bureaux. Ayant réalisé le gros oeuvre de cette nouvelle architecture liégeoise, nous en profitons pour revenir avec vous sur les différentes transformations opérées par notre équipe spécialisée en construction générale.

Un challenge liégeois audacieux. 

Afin de pérenniser l’ancrage au cœur de la Cité, les dirigeants de Meusinvest se sont engagés dans la rénovation de l’édifice adjacent au bâtiment historique de l’Invest liégeois. Cette zone de stockage de l’ancien magasin Grand Bazar est maintenant dédicacée à de nouveaux espaces de bureaux de MEUSINVEST et au FABLAB liégeois (laboratoire de fabrication) implanté au rez-de-chaussée.

Une réalisation pointue sur une surface complexe pour notre société générale de construction Batitec.

Situé, au cœur de la ville de Liège, place Saint-Etienne, zone de chalandise et de promenades, ce chantier de construction générale fut l’opportunité pour Batitec d’exprimer toutes ses compétences dans la gestion de chantiers complexes. La localisation de ce bâtiment public imposait aux collaborateurs de BATITEC l’excellence de l’organisation et l’exemplarité en matière de sécurité. En effet, l’endroit ne permettait pas de profiter d’une surface étendue pour stocker le matériel nécéssaire. De plus, notre présence en centre ville a imposé à notre équipe la mise en place de règles de sécurité strictes, afin d’assurer la protection optimale des passants.


Un chantier de construction générale innovant érigé sur des fondations anciennes.

Pour Meusinvest, il était important de rester au centre du mouvement; une localisation qui se veut ouverte et accessible à tous. Il n’a donc pas été question de délocalisation, mais bien de l’extension de l'immeuble Lombard 1. A cet effet, le bâtiment a subi une transformation intérieure complète. Seule la charpente a été conservée et les structures métalliques rénovées.

Quelles furent les techniques de construction générale employées par Batitec ? 

La nature et la complexité de la mission, l’ampleur de la transformation, l’historique du bâtiment furent autant de motifs à convoquer de multiples techniques de l’art de la construction.

Au niveau de la cave du bâtiment, des micropieux ont été placés afin de renforcer les fondations existantes et d’accueillir la nouvelle structure. Ceux-ci ont permis d’installer en toute quiétude une cage d’ascenseur en béton allant du sous-sol au niveau +3.

Pourquoi utiliser la technique de fondation des micropieux? Plusieurs avantages :

Les micropieux:

- consolident les fondations existantes accueillant une nouvelle installation.
- offrent la possibilité de créer des fondations alors que l’accès au chantier est difficile.
- permettent l’utilisation de machines compactes et flexibles.

Concernant le sol, le choix s’est porté sur un béton lissé. Un revêtement qui assure un environnement pur et qui traverse le temps sans en subir les dommages.

Pour la dalle côté rue; niveau REZ+2, nous avons opté pour des bacs collaborants en acier. Ces bacs en acier servent de coffrage. Cette technique permet de grandes portées en appui de dalle.

Enfin pour la toiture, notre choix s’est porté sur une réalisation en bacs autoportants micro-perforés. Ce type de toiture offre les possibilités suivantes :
-  un montage simple,
-  évite les erreurs de montage de par son application simplifiée,
-  coûte moins cher car la pose se fait sur un lattage,
-  améliore la qualité de l’acoustique.
 

Une réalisation architecturale signée par l'ATELIER D'ARCHITECTURE PIERRE HEBBELINCK et PIERRE DE WIT ARCHITECTE.

Cette transformation lourde, imaginée par l’ATELIER D'ARCHITECTURE PIERRE HEBBELINCK et PIERRE DE WIT ARCHITECTE satisfait à cette triple exigence d’un esthétisme contemporain qui magnifie les traces du passé en répondant aux impératifs les plus actuels en matière énergétique.

Pour conclure ce beau chapitre Meusinvest, nous avons l’honneur de partager avec vous le témoignage de Pierre Hebbelinck.

L'extension du siège social de Meusinvest s'appuie sur la relecture historique de la parcelle enclavée. Au XVIIème siècle, une ruelle bordait le flanc gauche de l'Hôtel de Copis. Cette ruelle est réinstallée au cœur de la puissante structure de poutrelles d'acier assemblées en 1931 pour servir de stockage à l'historique "Grand Bazar". La "ruelle" abritée apporte de la lumière naturelle au sein des volumes et génère la cage escalier de la nouvelle infrastructure. Les apports architecturaux et de technologie thermique de très basse énergie démontrent la volonté du maître de l'ouvrage de mettre en avant les savoirs faire industriels, technologiques et artisanaux locaux les plus performants. C'est dans ce cadre, qu'en particulier en matière de gros œuvre, l'entreprise Batitec a mis en œuvre avec soin les bétons apparents et a par ailleurs assuré techniquement les raccords sensibles aux éléments patrimoniaux.

La poésie des détails se décline dans ces recherches technologiques et l'ensemble abrite, entre autre, le pôle administratif de l'entreprise.